0

Comment choisir son casque moto ?

Conçu pour protéger en cas de choc ou d’accident, le casque de moto n’est pas seulement un accessoire de sécurité. Il apporte également un grand confort et se révèle être indispensable à chaque conduite. Le choix dépend de différents critères essentiels à prendre en compte avant son achat.

casque moto

Le bon poids en fonction du confort attendu

Selon le modèle considéré et les matériaux employés, le poids du casque est changeant. Il faut savoir notamment que le poids d’un jet varie entre 1100 et 1200 grammes, tandis que celui d’un intégral se situe entre 1150 et 1600 g. Son poids peut d’ailleurs dépasser les 1600 g, mais la moyenne tourne aux environs de 1400 g. Toutefois, les modulables sont plus lourds que les intégraux avec une moyenne de 1600 g.

Votre choix dépendra de la distance que vous parcourez au quotidien ou occasionnellement avec votre moto. Plus le casque est léger, moins il bougera. De plus, vous ferez moins d’effort pour garder la tête droite et pour contrôler les latéraux. Sur un long trajet, vous aurez notamment plus de confort avec un casque léger. Cependant, tout dépend de vos cervicales. Préparez-vous néanmoins à débourser un peu plus pour obtenir un casque léger, précise un des vendeurs de la Centrale du casque.

Des systèmes de ventilation variables

Pour ne pas étouffer à l’intérieur du casque, notamment par temps de chaleur estivale, des prises d’air et aération sont prévues pour évacuer la buée. Pourtant, des systèmes de ventilation en grand nombre signifient que le casque est bruyant, surtout lorsque la vitesse augmente. Ils se révèlent ainsi peu pratiques dans certaines situations, car vous finissez par les fermer. Des systèmes de double écran intégrés à l’intérieur de la visière sont prévus pour les casques qui s’embuent facilement.

Optez pour un modèle adapté à votre tête

essai

Les formes et la taille de la tête varient d’un individu à l’autre. Pour votre confort, notamment durant les longs trajets, vous devez choisir un casque ni trop large, ni trop serré pour votre tête. Prenez le temps de bien essayer, de réessayer le casque de votre choix et n’hésitez pas à demander l’avis du vendeur qui vous conseillera sur le modèle qui vous convient le mieux.

L’homologation

Selon les lois en vigueur, vous devez avoir un casque homologué. Vous pouvez le reconnaître aisément grâce à une étiquette cousue à l’intérieur. L’homologation européenne se reconnaît grâce à des étiquettes blanches, tandis qu’il existe encore des casques homologués NF avec des étiquettes vertes.

Pour les casques comportant l’homologation européenne, vous retrouverez sur l’étiquette la lettre E suivie d’un chiffre présentant le pays d’homologation. Le chiffre 1 fait allusion à l’Allemagne, tandis que le 2 représente la France et le 3 l’Italie. Quant au chiffre 4, il indique le Pays-Bas, le chiffre 6 la Belgique et le chiffre 9, l’Espagne.

Selon le modèle de casque, les lettres varient pour indiquer le type d’homologation. Le J montre que le casque est homologué en tant que jet, le P présente l’homologation en tant qu’intégral et le NP correspond à l’homologation des casques modulables en tant que jet.

Mr Komen

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *