0

Comment faire pour que bébé fasse ses nuits ?

Dans le temps où bébé était encore dans le ventre de sa maman, il ne pouvait pas encore faire la distinction entre le jour et la nuit. Il avait affaire au même environnement, et il était libre dans ses faits et gestes. Il dort et se réveille à son gré, une habitude qu’il continuera à avoir pendant les premières semaines suivant sa naissance : il se réveille au beau milieu de la nuit, à l’aube, etc. A partir de ses trois mois, son horloge biologique est toutefois prête à s’accorder avec un nouveau rythme, le nôtre. Aussi, comment faire pour l’aider «à faire ses nuits» ?

Aidez-le à distinguer le jour et la nuit

bercer-son-bébéUne horloge biologique n’est pas comme une horloge ordinaire que l’on règle à son bon vouloir. En revanche, l’on peut faire en sorte que l’adaptation se fasse dans les meilleures conditions (et donc plus rapidement). Aussi, tout comme pour un adulte, lorsque la nuit est tombée, faites ce qui est nécessaire pour instaurer une ambiance calme, apaisante et sombre dans la pièce. Fermez les volets et rideaux, éteignez les lumières, faites le moins de bruit possible. Lorsqu’il se réveille en pleine nuit parce qu’il a faim, adoptez le chuchotement pour le rassurer, n’allumez pas toutes les lumières, il faut qu’il sache que c’est la nuit.

Une fois le jour levé, ouvrez les volets et rideaux pour faire entrer la lumière, il faut que ça soit littéralement «le jour et la nuit», pour qu’il puisse en faire rapidement la distinction. Ceci dit, il faut savoir qu’un bébé dort plusieurs fois par jour, et ne dort jamais pas plus de 3 ou 4 heures d’affilée. En d’autres termes, il faudra aussi l’aider à distinguer une troisième phase : celle de la sieste. Celle-ci doit être différente de la nuit, même s’il s’agit dans les deux cas de dormir. Pour ce faire, ne fermez pas les volets mais filtrez la lumière avec les rideaux, par exemple. Limitez également les bruits (par exemple, baissez le son de la radio, etc.).

Coliques et pleurs du soir

Durant les trois à quatre premiers mois de bébé, vous aurez également affaire aux coliques et aux pleurs du soir. Pour les coliques, ce phénomène encore inexpliqué qui donne l’impression que votre enfant souffre le martyre, vous pouvez toujours les soulager par exemple avec des massages du ventre, lui faire faire de petits mouvements de jambes (pédalo). Quant aux pleurs de bébé le soir (ou la nuit), retenez-vous et patientez un peu avant de le prendre dans vos bras pour voir s’il peut se calmer tout seul ou pas. Sinon, il aura cette fâcheuse habitude de pleurer, une stratégie pour vous réclamer toutes les nuits.

Mr Komen

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *