0

Trouver le job de ses rêves

Tout le monde n’a pas la chance d’avoir le job de ses rêves. En effet, la dure réalité de la vie a fait que nos ambitions ne soient pas tout à fait en adéquation avec l’offre sur le marché de l’emploi. Trouver le job de ses rêves est-il donc une utopie ?

Savoir attendre tout en gardant le cap

Ce n’est pas en sortant de l’université que l’on obtient le job de ses rêves, à moins d’avoir un CV en béton, c’est-à-dire être sortant d’une grande école et d’avoir toujours été major de votre promotion.

job de ses rêves1

Si ce n’est pas le cas, il vous faudra alors attendre l’opportunité car elle viendra tôt ou tard. Être à la recherche active d’un travail dans le domaine que vous souhaitez ne vous empêche toutefois pas de travailler dans un domaine différent. Certes ce n’est pas ce dont vous avez rêvé, mais cela vous permettra au moins de payer votre loyer et d’assurer vos charges.

Pour le reste, gardez vos ambitions au chaud et ne perdez pas espoir : nombreux sont ceux qui ont fait l’erreur d’oublier leurs rêves et qui sont restés définitivement dans un domaine qui ne les intéressait pas, mais qui leur fournissait un CDI.

Créez vos propres opportunités

Si vous avez des objectifs dans la vie, n’attendez pas qu’on vienne vous proposer de les réaliser. Prenez alors les choses en main et affirmez-vous. Dans le cadre d’une recherche d’emploi, c’est exactement la même chose. N’attendez pas qu’une annonce d’offre d’emploi soit publiée pour postuler : pensez à multiplier vos demandes spontanées. Si vous savez mettre en avant vos atouts et si vous avez assez de chance pour que l’assistante RH lise votre dossier de candidature, vous aurez au moins une chance sur un million d’obtenir un entretien d’embauche.

Mais attention, il est très important d’être vigilant lors de l’envoi d’une demande d’emploi spontanée. Il faut que le contenu soit nickel, sans fautes d’aucune sorte et bien présenté. Puisque la société à laquelle vous écrivez n’a rien demandé en termes de recrutement, il est indispensable que vous mettiez en avant la valeur ajoutée qu’ils gagneraient en acceptant de vous embaucher. S’il s’agit d’une lettre banale et sans peps, ils ne perdront pas de temps à considérer votre demande.

Procédez par étape

Si c’est une qualité de voir les choses en grand, il ne faut pas tout de suite faire des plans sur la comète et rester figé. gravir les échellonsPar exemple, si vous rêvez de gérer une équipe dans la communication évènementielle, commencez par demander un poste en tant qu’assistant dans une boîte de ce genre. C’est en gagnant en expérience que vous pourrez constituer petit à petit votre bagage pour réaliser vos rêves plus tard. En effet, il n’est pas rare de voir des stagiaires exceller dans leur domaine et gravir petit à petit les échelons.

Gardez alors à l’esprit qu’il n’y a pas de petit boulot, et que commencer au bas de l’échelle est toujours mieux que de ne pas parvenir à accéder à la branche professionnelle dont vous rêvez depuis toujours.

Mr Komen

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *